Pauline

Pauline Couble est plasticienne, elle travaille dans le domaine de la sculpture. Elle collabore depuis plusieurs années avec des galeries en France et en Belgique. La pandémie ayant fragilisé un peu plus le secteur des arts plastiques, elle se rapproche de la FAP pour travailler collectivement et défendre un statut social plus juste pour les artistes. en savoir plus www.paulinecouble.com

L’Unesco publie un guide de bonnes pratiques pour la culture en temps de pandémie

Il s’agit de créer un mouvement mondial pour la défense de l’exception culturelle, de la culture comme un bien et service essentiel.                       Ernesto Ottone, directeur adjoint de l’UNESCO voir l’article sur le site de France culture Quel rôle joue l’Unesco pour la culture depuis le début de la pandémie ? Ernesto Ottone, sous-directeur général pour la culture à l’Unesco,… Lire la suite »L’Unesco publie un guide de bonnes pratiques pour la culture en temps de pandémie

Félix Desruelles : JOB. Détail, Musée des Beaux-Arts de Lille

Construire la réalité du secteur des arts plastiques

Le quotidien des « plasticien·ne·s » : informer et sensibiliser Qu’est-ce qu’un·e « plasticien·ne » ? À l’exception des artistes concerné·e·s et des spécialistes, qui sait vraiment ce que ce terme désigne ? Quelles réalités professionnelles, sociales, concrètes se cachent derrière cette appellation mal comprise ? Car derrière la partie visible de l’iceberg, il y a tout le reste. Force est de constater que la réalité quotidienne du secteur… Lire la suite »Construire la réalité du secteur des arts plastiques

Fermeture des lieux à vocation culturelle.

  • laFAP

Si vous avez dû annuler votre évènement dans le cadre du second lockdown, s’il a engendré pour vous des pertes de revenus, merci de nous l’expliquer. Nous avons besoin de comprendre vos réalités diverses.

Les artistes peuvent-ils rêver d’une juste rémunération?

Ou doivent-ils juste rêver de rémunération? C’est sous l’égide de l’espoir d’un système juste et équilibré des rémunération qu’Alain Lallemand commence l’article qu’il consacre à laFAP et à la table ronde organisée par l’administration de la culture ce lundi 12 octobre à la Maison de la Bellonne, dans le Soir de ces 17 et 18 octobre 2020. Il a recueilli… Lire la suite »Les artistes peuvent-ils rêver d’une juste rémunération?

La charge est violente mais non dénuée de véracité

LaFAP est dans The Art Newspaper France ! Intitulé « En Belgique francophone, les artistes prennent leur dossier en main » l’article que Bernard Marcelis a consacré à laFAP dans l’édition mensuelle n°23 d’octobre (en papier) et sur le site du journal rend compte de la situation des arts plastiques, de nos propositions et de nos actions. Il nous montre l’importance de… Lire la suite »La charge est violente mais non dénuée de véracité

Statut de l’artiste : le MR dévoile son projet !

Le MR informe la presse de son projet concernant le statut d’artiste. Il propose un nouveau statut d’artiste. A les suivre, leur ambition est même de proposer enfin un statut, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici. Ce statut, une fois accordé (par qui? comment? avec quelle transparence? ) donnera droit à une allocation d’artiste appelée revenu de base (le RBTA; le revenu de base des artistes et techniciens artistiques) et un ministère fédéral (à créer) en serait le garant. Ceci permettant aux artistes de n’être plus liés aux services de l’Onem, à ses raisonnements inadaptés concernant l’emploi des artistes et à ses contrôles. L’idée maîtresse de ce projet semble être un tremplin vers un statut d’indépendant.

l’art-même 82

L’article de Yuna Mathieu-Chovet paru dans le n°82 de l’art-même ‘Une fédération des Arts Plastiques-Pour enfin reconnaître les spécificités du secteur’ précise les enjeux et les chantiers de notre toute nouvelle fédération.

Bienvenue à laFAP

  • laFAP

Une fédération des arts plastiques manquait dans le paysage culturel de la FWB. Constituée en ASBL elle vient de naître avec pour ambition de représenter et de défendre les actrices et les acteurs de l’écosystème des arts plastiques. Pour peser dans le débat politique, laFAP doit être forte de ses membres. Etre membre de laFAP c’est donner du poids à ses revendications , participer à ses orientations via son AG et les groupes de travail qui se mettent en place.
LaFAP est avant tout une aventure humaine, organique et inclusive, elle s’adresse aux artistes, aux organisations indépendantes, aux curateur.trices, aux critiques, aux guides.
Cette Fédération est un outil, qui veut l’animer doit l’habiter !