Recommandation de 1980 relative à la condition de l’artiste

La Recommandation de 1980 de l’UNESCO relative à la condition de l’artiste appelle les États membres à améliorer la condition professionnelle, sociale et économique des artistes en mettant en œuvre des politiques et des mesures ayant trait à la formation, à la sécurité sociale, à l’emploi, au revenu et à la fiscalité, à la mobilité et à liberté d’expression. Elle reconnaît également le droit des artistes à constituer des organisations syndicales ou professionnelles pouvant représenter et défendre les intérêts de leurs membres.

La Recommandation a été adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO en sa vingt et unième session en 1980. À l’époque, la nécessité de comprendre et de renforcer le rôle des « travailleurs créatifs » était déjà reconnue par les États membres ainsi que la nécessité d’améliorer la condition de ces travailleurs en tenant compte à la fois des conditions particulières afférentes à leurs professions et de leurs contributions au développement. Aujourd’hui, plusieurs décennies après, la Recommandation demeure aussi pertinente qu’elle l’était en 1980, compte tenu des défis persistants dans le monde entier dans le domaine des droits sociaux et économiques et de l’impact de la technologie numérique sur le travail des artistes.